Mélodie Tempo  -  Cours de piano et solfège à domicile

A quel âge débuter le piano ?

Romane-8 mois.jpg

Il n’y a pas d’âge idéal pour commencer le piano.

On peut commencer soit très tôt (avant 7 ans), 

soit quand on est réellement motivé (enfant, adolescent ou adulte).

1. Commencer le piano avant 7 ans :

Un enfant peut commencer le piano dès l’âge de 4 ans (et même éventuellement 3 ans et demi), à certaines conditions :

L’apprentissage du piano doit être présenté à l’enfant comme un plaisir, une chance, une récompense (Si tu es sage, tu pourras apprendre à jouer du piano). 

- Le professeur ou le parent qui initie l’enfant au piano doit être capable d’humour, de patience et d’enthousiasme, et de féliciter l’enfant à la moindre réussite, même si elle paraît insignifiante (Bravo ! Tu as réussi à jouer Au clair de la lune !).

- Il faut une méthode réellement adaptée aux tout-petits, c’est à dire agréable, ludique, colorée, faisant appel le moins possible aux abstractions et le plus possible au plaisir et à l’enthousiasme.

- En plus de la méthode, demandez à l’enfant quelles sont ses musiques préférées. S’il est très jeune et qu’il ne sait pas, demandez au professeur s’il peut lui proposer des musiques très ludiques et s’il peut les simplifier pour l’enfant, ou lui apprendre seulement le thème principal.

La notion de jeu et de plaisir est fondamentale avant l’âge de 7 ans, sinon l’enfant va se décourager et refuser les cours de piano. 

Les progrès pianistiques d’un l’enfant de 4 à 7 ans sont en apparence très lents, mais le bénéfice pour l’enfant sera en réalité immense (développement de l’oreille musicale, et des milliards de connexions de neurones dans les 2 parties du cerveau, donc optimisation de ses aptitudes intellectuelles et de ses futurs résultats scolaires).

Les enfants de 4 à 7 ans ont la caractéristique d’avoir des doigts mous, mais cette mollesse se transforme rapidement en souplesse (surtout grâce aux gammes et exercices de virtuosité).

Un défaut qui évolue progressivement vers une qualité (avec en plus une acquisition de force musculaire).

En résumé, on peut comparer les résultats pianistiques d’un enfant de 4 à 7 ans à un iceberg : 10 % de résultats visibles (pianistiques) et 90 % de résultats sous-jacents (oreille musicale, éveil intellectuel et artistique, et même une augmentation des capacités intellectuelles, particulièrement les aptitudes logiques et mathématiques...).

2. Commencer le piano entre 7 ans et 18 ans

Pour les enfants de plus de 7 ans et surtout les adolescents, les progrès pianistiques seront plus rapides que pour les tout-petits. 

Le professeur devra faire preuve de rigueur dans sa pédagogie, mais aussi d’humour, d’enthousiasme et d’ouverture d’esprit pour s’adapter aux enfants et ados d’aujourd’hui.

Mais si le cours est trop austère, si le professeur ne propose que des musiques qui déplaisent à l’enfant (ou pire, s’il lui IMPOSE des musiques qui ne le motivent pas) , parlez-en au professeur, et en cas d’échec, n’hésitez pas à changer de professeur.

Un bon professeur doit être ouvert à tous les styles de musique.

Si votre adolescente ne veut jouer que des musiques de Britney Spears ou Beyoncé, ou si votre adolescent adore les musiques de films ou jeux vidéo (Mario Bros, Les Simpsons...), il vous faudra trouver un prof capable de s’adapter.

Si vous en trouvez un, votre ado réalisera son rêve, donc sa motivation et son enthousiasme lui feront faire des progrès pianistiques exceptionnels.

Un bon prof s’adapte à l’élève et non l’inverse : si le prof impose uniquement du classique à un élève qui préfère la variété (ou vice versa), n’hésitez pas à changer de prof.

3. Commencer le piano à l’âge adulte (3 caractéristiques) :

- Motivation :

Les adultes progressent souvent bien plus vite que les enfants, car ils sont bien plus motivés : le fait de se payer des cours de piano constitue pour eux non seulement un investissement en temps, mais aussi un effort financier, que les enfants n’ont pas à assumer (car ce sont leurs parent qui financent les cours : c’est pourquoi ils ont généralement une attitude plus passive aux cours de piano).

- Manque de temps :

Le problème rencontré par la plupart des adultes, est le manque de temps (rare et précieux !) pour travailler le piano à la maison. Même les retraités trouvent peu de temps libre !

- Doigts raides :

Le principal défaut des adultes qui débutent le piano, est d’avoir les doigts très raides. Mais grâce à quelques exercices de virtuosité (voir l’ouvrage très sérieux Le pianiste Virtuose, ou l’ouvrage plus lisible et plus accessible intitulé Le jeune pianiste virtuose, en librairies musicales), cette raideur se transforme progressivement en solidité (avec en plus une acquisition de souplesse).

- Les clés de la réussite au piano pour les adultes :

L’essentiel est de déterminer quel style vous plaît et vous convient (classique, ou jazz, variétés, musiques de films, ou une diversité de styles...) et de trouver un professeur en adéquation avec votre demande.

N’hésitez pas à changer de prof autant de fois qu’il le faut si vous n’êtes pas satisfait.

Idéalement, un bon prof respecte votre style : il doit vous proposer des musiques qui vous motivent, et en aucun cas vous imposer un style ou un morceau de musique qui ne vous plaît pas.

Car certains profs sont plutôt spécialisés dans le classique (ayant souvent eux-mêmes une formation classique), d’autres dans le jazz ou les musiques actuelles.

Certains pianistes concertistes, de niveau époustouflant, ont commencé le piano à 3 ou 4 ans, et d’autres à 14 ou 15 ans ! (c’est le cas de Geoffrey Storm). Débuter le piano à l’âge adulte n’est pas du tout trop tard ! Le seul obstacle peut être la raideur des doigts mais ça se travaille (avec des exercices de virtuosité...).

Je connais un monsieur qui a débuté à 54 ans, il disait avec humour avoir les mains aussi raides que des pieds et les doigts comme des manches à balai, mais il a travaillé le piano avec une motivation incroyable (en moyenne 2h par jour) et maintenant (5 ans plus tard) c’est un vrai pianiste, il pourrait faire du piano-bar : il a travaillé tellement intensivement et avec une telle motivation, qu’il joue parfaitement bien des oeuvres de moyenne difficulté (valses de Chopin, Marche Turque de Mozart, sonates de Beethoven, oeuvres jazzy telles que Misty...) et il a développé son oreille musicale.

Il joue aussi des oeuvres de grande difficulté (Polonaises et Etudes de Chopin...) mais il peine encore un peu dessus.

Il a réalisé un rêve et se sent épanoui et rayonnant, et tout son entourage le remarque...

Après 4 ou 5 ans de piano, un adulte motivé peut donc avoir un niveau pianistique tout à fait honorable...

Il n’y a pas d’âge pour commencer le piano, même si c’est une chance de commencer dans l’enfance (car on a plus de temps libre, et on assouplit plus vite ses doigts).

C. Muller